Trente années d’activités éditoriales témoignent de l’ancrage de la revue Retraite et société dans le paysage global des revues francophones et de plus en plus anglophones. Fin 2022, nous avons célébré ses 30 ans. Il nous a alors semblé important d’imaginer un carnet autour de cet anniversaire, afin de montrer combien Retraite et société a toujours, depuis sa création, discuté d’enjeux sociétaux, qu’ils soient actuels et brûlants, ou futurs et fondamentaux. Le voici donc !

Préhistoire et premiers pas

Il s'agit de la couverture du carnet anniversaire "30 ans" de la revue Retraite et société . Le slogan inscrit sur la couverture est "30 ans de recherche, 30 ans d'avance !"

Déjà 30 ans de recherche ! Ce carnet anniversaire de Retraite et société souhaite d’abord retracer l’histoire de la revue.

« Tout est parti du constat d’un manque à combler, de thématiques qui n’étaient presque jamais exprimées ni expliquées. Il fallait remédier à cette lacune. »

C’est par cette phrase que Claudine Attias-Donfut commence la genèse de la revue. La première partie de ce carnet nous offre l’histoire et la préhistoire de Retraite et société. Il y a 30 ans, son premier numéro était consacré au prix de la dépendance : un sujet d’actualité brûlant. Nous en republions ici les premières pages.

Des retraites et des réformes

La seconde partie est consacrée aux sujets récurrents de la revue. Lorsqu’on parle « retraite », il n’est pas rare qu’assez spontanément nous vienne à l’esprit le mot « réforme », car il y en a eu fréquemment, avant et surtout après la création de notre revue. Les débats à ce sujet furent nombreux et animés. Voici donc tout naturellement le thème choisi par Didier Blanchet. Il revient, dans un texte précis et d’une rare clarté, sur les spécificités du débat relatif aux retraites tel qu’il se pose en France depuis la fin des années 1980.

Inégalités entre les femmes et les hommes, l’éternel combat ?

Un autre sujet récurrent de la revue concerne les inégalités entre les femmes et les hommes en matière de carrière et de retraite. Le texte de Carole Bonnet et Julie Tréguier rappelle que cette question est (très) ancienne. Elle a notamment été traitée à travers les sujets sur l’individualisation ou la familialisation de la protection sociale. Alors qu’une cinquième réforme des retraites a eu lieu, force est d’admettre que la question des inégalités de genre n’a toujours pas disparu, tant il est vrai que l’écart de salaire et de pension entre les femmes et les hommes est encore si important.

Exploration de la revue : invariants, singularités et émergences

Ce carnet rend aussi hommage au comité éditorial de la revue. Certains membres nous ont confié quelques réflexions subjectives sur un ou plusieurs articles de leur choix. Ces observations, pertinentes et toujours intéressantes, nous rappellent que certains articles ont « fait date ».

Pour clore ce carnet avec objectivité, Nathalie Burnay nous offre un autre genre d’introspection à partir du
dépouillement de l’ensemble des articles scientifiques de la revue des dernières années. Elle entend mettre en perspective les évolutions qui ont traversé Retraite et société. Quoi de mieux qu’un anniversaire pour se retourner et faire le point ? Il faut questionner le passé pour mieux appréhender l’avenir et ainsi, mieux comprendre comment se construisent les problématiques et émergent certaines thématiques alors que d’autres disparaissent. Une revue scientifique est un analyseur sociologique dans la mesure où elle dit sûrement quelque chose des débats, questions et controverses qui irriguent et traversent les époques. Toute revue est située historiquement, Retraite et société n’y échappe évidemment pas.

Illustration du carnet-anniversaire de Retraite et société "30 ans de recherche, 30 ans d'avance"

Retrouvez ici les numéros de Retraite et société

Sur le même thème...